femmesdedéfis

  • Camille AYGLON-SAURINA
  • Pauline COATANEA
  • Siraba DEMBÉLÉ
  • Béatrice  EDWIGE
  • Laura FLIPPES
  • Julie FOGGEA
  • Laura GLAUSER
  • Marie-Paule GNABOUYOU
  • Tamara HORACEK
  • Manon HOUETTE
  • Amanda KOLCZYNSKI
  • Alexandra LACRABERE
  • Laurisa LANDRE
  • Amandine LEYNAUD
  • Claudine MENDY
  • Astride N'GOUAN
  • Gnonsiane NIOMBLA
  • Estelle NZE MINKO
  • Allison PINEAU
  • Grâce ZAADI

Agenda

Accédez à la centrale d'achat et boutique officielles de la Fédération Française de Handball

Vive la concurrence

Avec deux victoires et une défaite, l'équipe de France féminine a bouclé la saison 2016-2017 positivement. Un bilan synonyme d’une 2e place de la Golden League derrière l'intouchable Norvège qui termine invaincue... La mise en place de l'équipe de France A', qui a dominé deux fois l'équipe bis de Norvège, élargie le potentiel du groupe féminin et installe une vive concurrence.

Faciles vainqueurs des Danoises en ouverture jeudi au Mans (29-21) puis douchées à Orléans par les redoutables Norvégiennes (23-30), les Bleues ont bien bouclé la 3e étape de la Golden League en repoussant loin la Russie (33-21). C’est évidemment plus agréable de se quitter sur une victoire, même face à une Russie un peu dégarnie et privée de sa MVP des J.O., l’étoile Anna Vyakhireva. L’équipe de France était aussi amoindrie sans Allison Pineau (voir l’article de vendredi), Amanda Kolczynski et le staff n’a pas pu utiliser toutes ses armes lors des trois matches : Béatrice Edwige avec parcimonie, Laurisa Landre et Pauline Coatanea seulement jeudi et samedi, Gnonsiane Niombla jeudi et 5 minutes samedi… L’ouverture du groupe qui a brillé à Rio et à Göteborg répond donc autant à la nécessité du moment qu’à une stratégie : afin déjà de dessiner les contours de l’équipe qui se présentera en décembre en Allemagne pour le Mondial et qui visera, un an plus tard en France, le titre européen. Dimanche face à la Russie, Amandine Leynaud, Alexandra Lacrabère et Siraba Dembélé ont signé des performances remarquables. Estelle Nze-Minko a été précieuse sur l’intégralité de la compétition ; Camille Ayglon-Saurina a resserré la défense… Bref, les Bleues ont pu compter sur leurs cadres avant des rotations voulues et souhaitables. « L’équipe de France dispose de grandes joueuses mais elle a besoin de concurrence. » Si Pauline Coatanea a étrenné ses premières sélections, Claudine Mendy effectuait son retour après 3 années d’absence. « Son retour est très positif, apprécie le coach qui l’avait lancée en équipe de France en 2009. Elle est polyvalente et possède de l’expérience. Son profil nous intéresse beaucoup. Astride N’Gouan s’est aussi distinguée. C’est plus instable mais elle a réalisé de bonnes choses. »

Les A’ : pas une opération de com’
Il ne serait pas juste de ramener l’équipe A’ à sa condition de partenaire d’entraînement et à une opération de communication. Cette équipe, qui comptait tout de même dans ses rangs les vice-championnes olympiques Tamara Horacek et Marie Prouvensier, a dominé sans compter son homologue norvégienne à deux reprises, vendredi et dimanche. « Les filles ont bien travaillé, relève Olivier Krumbholz qui n’a pas voulu se prêter à une analyse nominative. C’est compliqué de livrer des noms mais 7 à 8 joueuses se sont mises en valeur. Et de confier : des filles seront avec nous dès le mois de juin. » À Capbreton puis en Norvège pour deux nouveaux matches amicaux (5 au 18 juin), les Bleues disposeront d’une belle période de travail avec un groupe élargi. Du bout des lèvres, des cadres ont évoqué dimanche soir à Orléans leur probable absence : les cadences infernales avec leur club engagé en championnat et en coupe d’Europe justifient des traitements particuliers, au bénéfice de l’équipe de France. L’adjoint d’Olivier Krumbholz, Sébastien Gardillou, ne boude pas son plaisir. « Cette opération A’ est un succès et augure des intégrations à venir sur un groupe élargi, notamment au mois de juin prochain. L’Euro 2018 nous impose d’avoir une vision globale, poursuit celui qui, avec Pierre Terzi, a coaché cette équipe A’. Nous avons été très attentifs à leur capacité à s’intégrer dans les mouvements de l’équipe de France. Très sincèrement, les filles se sont totalement investies et ont bien appliqué les consignes. Nous avons pris beaucoup de plaisir à travailler avec elles. » Au delà des bénéfices technico-tactiques, la rencontre des A et des A’ dans le contexte de l’équipe de France, et même si la plupart des filles se côtoient déjà en club, a fait office de stage d’intégration. Les échéances de 2017 et de 2018, pour lesquelles les Françaises sont qualifiées, sont ainsi abordées dans un contexte studieux.

Golden League 2016-2017
Résultats de la 1e étape au Danemark :

- Jeudi 6 octobre 2016 à Haderslev : France - Norvège : 17-19 (8-9) et Danemark - Russie : 32-22 (15-10)
- Samedi 8 octobre 2016 à Esbjerg : Norvège - Russie : 28-23 (13-11) et Danemark - France : 20-27 (5-14)
- Dimanche 9 octobre 2016 à Horsens : France - Russie : 24-22 (10-10) et Danemark - Norvège : 18-31 (7-15)

Résultats de la 2e étape en Norvège à Stavanger :
- Jeudi 24 novembre 2016 : France - Russie : 23-30 (11-15) et Norvège - Danemark : 31-25 (17-10)
- Samedi 26 novembre 2016 : Russie - Danemark : 22-30 (12-16) et Norvège - France : 29-20 (13-14)
- Dimanche 27 novembre 2016 : Danemark - France : 19-20 (7-7) et Norvège - Russie : 28-26 (15-14)

Résultats de la 3e étape en France :
- Jeudi 16 mars (Salle Antarès au Mans) : Norvège - Russie : 30-27 (14-13) et  France - Danemark : 29-21 (14-5)
- Samedi 18 mars (Palais des Sports d’Orléans) : Russie - Danemark : 34-30 (18-15) et France - Norvège : 23-30 (13-12)
- Dimanche 19 mars (Palais des Sports d’Orléans) : Norvège - Danemark : 31-23 (16-10) et France - Russie : 33-21 (15-10)

Classement final :
1/ Norvège (9v) : 18 pts 2/ France (5v, 4d) : 10 pts 3/ Danemark (2 v, 7 d) 4 pts 4/ Russie (2v, 7 d) : 4 pts

Équipe A : Gardiennes de but : Julie FOGGEA (Fleury-Loiret) - Laura GLAUSER (Metz HB) - Amandine LEYNAUD (Vardar Skopje) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ (Rostov) - Manon HOUETTE (Thuringer) / Arrière gauche : Claudine MENDY (Albar Fehervar KC) / Demi-centres : Estelle NZE-MINKO (Siofok) - Grace ZAADI (Metz HB) / Pivots : Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Laurisa LANDRE (Craiova) - Astride N'GOUAN (Brest Bretagne HB) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Bucarest) - Marie-Paule GNABOUYOU (Viborg) - Alexandra LACRABÈRE (Vardar Skopje) / Ailières droites : Laura FLIPPES (Metz HB) - Marie PROUVENSIER (Brest Bretagne Handball)

Le staff : Olivier KRUMBHOLZ (Entraîneur principal) - Sébastien GARDILLOU (Entraîneur adjoint) - Christophe CAILLABET (Entraîneur vidéo) - Pierre TERZI (Préparation physique) - Gérard JUIN (Médecin) - Annick LE NAOUR et Jean-Michel CARASSONE (Kinésithérapeutes) - Richard OUVRARD (Préparateur mental) - Noémie SUBIRANA (Attachée de presse) - Philippe RAJAU (Assistant)

Équipe A' : Gardiennes de but : Catherine GABRIEL (ES Besançon) - Léa SERDAREVIC (Toulon Saint-Cyr) / Ailières gauches : Coralie LASSOURCE (Issy Paris HB) - Marion MAUBON (Metz HB) / Arrières gauches : Ilona KIEFFER (ES Besançon) - Déborah KPODAR (Cercle Dijon Bourgogne) - Orlane KANOR (Metz HB) - Kalidiatou NIAKATE (Issy-Paris HB) / Demi-centres : Alizée FRECON (ES Besançon) - Tamara HORACEK / Pivots : Sofia FEHRI (Issy Paris HB) - Astride N'GOUAN (Brest Bretagne HB) - Arrières droites : Océane SERCIEN-UGOLIN (Issy Paris HB) - Marie-Hélène SAJKA (Metz HB) / Ailières droites : Audrey DEROIN (Cercle Dijon Bourgogne) - Marie PROUVENSIER (Brest Bretagne HB)

Résultats de l'équipe A’
Vendredi 17 mars (La Ferté St Aubin) : France - Norvège : 30-24 (18-12)
Dimanche 19 mars (Palais des Sports Orléans) : France - Norvège : 33-25 (18-12)