femmesdedéfis

  • Camille AYGLON-SAURINA
  • Pauline COATANEA
  • Siraba DEMBÉLÉ
  • Béatrice  EDWIGE
  • Laura FLIPPES
  • Julie FOGGEA
  • Laura GLAUSER
  • Marie-Paule GNABOUYOU
  • Tamara HORACEK
  • Manon HOUETTE
  • Amanda KOLCZYNSKI
  • Alexandra LACRABERE
  • Laurisa LANDRE
  • Amandine LEYNAUD
  • Claudine MENDY
  • Astride N'GOUAN
  • Gnonsiane NIOMBLA
  • Estelle NZE MINKO
  • Allison PINEAU
  • Grâce ZAADI

Agenda

Accédez à la centrale d'achat et boutique officielles de la Fédération Française de Handball

Un pas de plus vers les demies

L’équipe de France a fait plier le pays hôte ce soir dans le Scandinavium de Göteborg, par 21 à 19 (12-10). Pour valider leur présence en demi-finales, les Bleues devront faire match nul ou s'imposer face à la Serbie mercredi à 20h45 (à suivre sur beIN SPORTS 3)... Mais si l'Allemagne ne s'impose pas face à la Suède, alors les Bleues seront qualifiées avant même de jouer face à la Serbie !

L'AVANT-MATCH : Après les deux matches disputés cet après-midi, l'équipe de France bénéficie d'une option supplémentaire. Si naturellement 2 victoires l'enverrait automatiquement en demies, un match nul face à la Suède et une victoire face à la Serbie mercredi la qualifierait aussi. En revanche une défaite ce soir, face au pays hôte, éliminerait les Bleues.

COMPTE-RENDU :
Laura Glauser, Siraba Dembélé, Estelle Nze-Minko, Allison Pineau (+ Gnonsiane Niombla), Béatrice Edwige, Camille Ayglon-Saurina, Amanda Kolczynski débutent ce Suède - France dans le Scandinavium de Göteborg. Il s'agit du 6e match du groupe I du tour principal.

Un départ canon
Les Bleues débutent très bien ce match couperet. Béatrice Edwige marque puis Amanda Kolczynski l'imite presque aussitôt : 2-0 après 3 minutes. Allison Pineau a aussi trouvé le poteau. Estelle Nze-Minko déboussole la défense suédoise en plantant 2 fléchettes dans le but de Johanna Bundsen (4-0, 5e). Henrik Signell pose un premier temps-mort pour stopper l'hémorragie. Fin de série pour Allison Pineau qui manque un jet de 7m. Sur la possession suivante, Anna Lagerquist marque de 6m : c'est le premier but suédois après 8 minutes. Gnonsiane Niombla et Jamina Roberts marquent aussi. Après 10 minutes, l'équipe de France mène par 5 à 2 dans un Scandinavium presque intégralement acquis à la cause des jaunes et bleues. Laura Glauser a déjà réalisé 3 arrêts mais elle ne peut empêcher la star suédoise, Isabelle Gullden, de marquer. Allison Pineau redonne de l'air à son équipe en inscrivant le 6e but tricolore (6-3, 12e). Alexandra Lacrabère est renvoyée sur le banc pour 2' : Isabelle Gullden marque sur jet de 7m. Estelle Nze-Minko est encore excellente ce soir : ses 2 buts supplémentaires maintiennent l'avantage de +3, à la 16e minute.

Si précieuse Estelle Nze-Minko
Louise Sand s'envole sur l'aile gauche et marque le 6e but scandinave. Laura Flippes est la 2e joueuse exclue de la partie. L'équipe de France évoluera à nouveau en infériorité numérique. Manon Houette, venue au soutien de Siraba Dembélé, marque dès sa 1e tentative : 9-6 après 20 minutes. Jamina Roberts trouve la faille pour ramener son équipe à -2. Olivier Krumbholz  pose son 1e temps-mort. Laurisa Landre entre sur les phases d'attaque, un classique dans le management de l'équipe de France. Estelle Nze-Minko plante son 6e but de la soirée (sur 7 tentatives) puis Alexandra Lacrabère trouve aussi la solution pour redonner un +3 à son équipe : 11-8 après 25 minutes. Johanna Bundsen réalise son 10e arrêt sur un tir de Manon Houette. Sans une telle prestation, la Suède sera plus largement distancée. Cette fois, c'est la capitaine Siraba Dembélé qui est exclue 2 minutes. Les Bleues défendent toujours extrêmement bien et poussent leurs adversaires à la faute. Alexandra Lacrabère puis Isabelle Gullden, sur jet de 7m, sont efficaces : 12-10 en faveur des vice-championnes olympiques. C'est le score du 1e acte.

L'impact de Marie-Paule Gnabouyou
Dès le début de la 2e période les Bleues encaissent un 11e but par Hanna Blomstrand. D'abord en échec, Amanda Kolczynski marque ensuite son 2e but de la soirée. Les Suédoises évoluent en infériorité après l'exclusion de Sabina Jacobsen mise sous pression par Marie-Paule Gnabouyou. Allison Pineau marque d'un tir vicieux, à rebond (14-11, 34e). Laura Glauser est revenue dans les cages tricolores. Louise Sand commet une faute et est exclue à son tour : jet de 7m et Alexandra Lacrabère s'y reprend à deux fois pour marquer. Hanna Blomstrand trouve à nouveau la faille pour ramener encore son équipe à -2. Estelle Nze-Minko est mise en échec et va souffler quelques minutes sur le banc. Après le 9e arrêt de Laura Glauser, Marie-Paule Gnabouyou inscrit 2 buts d'affilée qui donnent de l'oxygène aux Bleues. Alexandra Lacrabère signe son 4e but de la soirée, en contre-attaque : 18-14 après 45 minutes. Le public gronde : son équipe favorite est à la peine pour contourner la défense tricolore. L'exclusion de Camille Ayglon-Saurina ne leur facilite pas la tâche. Nouvelle perte de balle suédoise et Siraba Dembélé conclut la contre-attaque, bien servie par Estelle Nze-Minko (19-14, 48e).

Carton rouge pour Laura Glauser
Gnonsiane Niombla voit son jet de 7m stoppé : dommage car l'écart aurait pu passer à +6 ! Les Suédoises en profitent pour se rapprocher avec les buts d'Isabelle Gullden sur jet de 7m puis d'Olivia Mellegard qui marque en se télescopant avec Laura Glauser. La gardienne des Bleues écope d'un carton rouge discutable. Amandine Leynaud entre à 13 minutes du terme. Les Bleues calent en attaque : elles n'ont plus marqué depuis 6 minutes mais sont toujours devant : 19-17 (54e). L'ailière gauche Louise Sand marque le 4e but consécutif pour sa formation. Marie-Paule Gnabouyou réussit son 3e but de la soirée en autant de tentatives : 20-18 à cinq minutes du terme. L'arrière droite de Viborg perd ensuite la balle. Linn Blohm ramène son équipe à -1 (20-19, 57e). Les trois dernières minutes promettent d'être irrespirables. Olivier Krumbholz pose un temps-mort. Siraba Dembélé offre un +2 peut-être décisif à 1 minute et 27 secondes du dénouement. Cette fois c'est Henrik Signell qui appelle ses joueuses. Un 3e arrêt mais quel arrêt d'Amandine Leynaud ! Les Bleues s'imposent finalement avec 2 buts d'avance (21-19) face au pays hôte et sont en position favorable pour disputer les demi-finales de cet Euro 2016. La défense tricolore a une fois de plus fait des ravages avec plus de maîtrise en attaque.

DÉCLARATIONS :
Olivier Krumbholz (entraîneur) : Dans un championnat d’Europe, gagner de 2 buts c’est gagner facilement (sourire). C’est  notre meilleur match. On savait que ce serait difficile, Une fois de plus nous avons défendu avec une bonne Laura. Nous avons fait de bonnes choses en attaque. L’équipe avance bien malgré quelques imprécisions au tir. La victoire est méritée car nous avons maîtrisé le match. Nous ne sommes plus très loin des demi-finales. Mais soyons méfiant ; il faudra préparer la Serbie avec autant de sérieux et  d’enthousiasme. C’est positif d’avoir l’ensemble du collectif plutôt en bon état. Il faut encore travailler l’attaque car nous sommes perfectibles et encore loin de notre maximum.

Estelle Nze-Minko : Nous n’avions pas de plan sur les 60 minutes mais l’objectif était de bien rentrer dans le match car c’était particulier de jouer la Suède à domicile avec le soutien du  public et peut-être un arbitrage favorable. Il fallait donc faire un match sans ambiguïté. Les Suédoises sont revenues tout près mais on n’a pas flanché. Nous n’avons pas le droit de perdre face à la Serbie mercredi.

Amanda Kolczynski : Je suis contente car j’ai un peu existé ce soir. Je trouve mes marques dans cette équipe. Malgré toute la pression, je me suis bien sentie ce soir. Dans cette équipe on reste concentré, on ne voit pas au delà du prochain match.

Marie-Paule Gnabouyou : Le plus important est de savoir rester à sa place et savoir tenir sa place. Camile Ayglon-Saurina et Alexandra Lacrabère sont les deux leaders du poste et elles m’encouragent. Mon rôle de puncheur, je l’accepte avec plaisir. J’ai tellement de chance d’être là et de porter ce maillot. Il faut savoir savourer les moments de réussite. Bien sûr nous avons envie d’une médaille mais il faut y aller pas à pas.

Laura Glauser : Selon moi il n’y a pas carton rouge. C’est la 1e fois que je prends cette sanction et c’est une sensation désagréable. Olivia Mellegard saute pour tirer mais je dois faire ma parade. Elle saute vers moi et elle met sa tête dans ma jambe. Ce n’était pas volontaire : je ne ferai pas de geste pour blesser une adversaire. C’est la Suédoise qui a le plus subi mais j’ai mal aussi au tibia.

STATISTIQUES :
À
Göteborg : 
France - Suède : 21-19 (12-10) - 5 000 spectateurs - Arbitres : Viktoria Alpaidze et Tatyana Berezkina.

France - Gardiennes :  Glauser (47', 10 arrêts) et Leynaud (13', 3 arrêts) - Joueuses de champ : Glauser - Kolczynski (2/3) - Ayglon-Saurina (0/1) - Pineau (2/6 dont 0/1 pen) - Landre - Zaadi - Leynaud - Houette (1/2) - Dembélé (2/2) - Flippes - Horacek - Edwige (1/2) - Nze-Minko (6/9) - Gnabouyou (3/4) - Niombla (0/3) - Lacrabère (4/9) - Exclusions temporaires : Ayglon-Saurina - Dembélé - Flippes - Lacrabère - Carton rouge : Glauser - Entraîneur : Olivier Krumbholz

Suède - Gardiennes : Bundsen (57'n 1' arrêts) et Idehn - Joueuses de champ : Bundsen - Mellegard (2/3) - Ekenman (0/1) - Stromberg (0/1) - Blohm (2/2) - Roberts (5/10) - Sand (3/5) - Idehn  - Westberg (0/1) - Lagerquist (1/1) - Gullden 54/8) - Blomstrand (2/3) - Hagman (0/3) - Jacobsen - Oden - Alm - Exclusions temporaires :  Sand et Jacobsen - Entraîneur : Henrik Signell

Programme de l'Euro 2016 en Suède : tous les résultats
Tour principal du 10 au 14 décembre à Göteborg :
Samedi 10 décembre : Serbie - Allemagne : 19-26 (10-14) // Suède - Pays-Bas  : 30-33 (13-14) // France - Espagne : 23-22 (10-14)
Lundi 12 décembre : Espagne - Allemagne  : 20-20 (12-9) // Serbie - Pays-Bas : 27-35 (12-17) // France - Suède : 21-19 (12-10)
Mercredi 14 décembre : Espagne - Pays-Bas // Suède - Allemagne // à 20h45 : France - Serbie

Tour principal - classement Groupe A :
1/ Pays-Bas 6 pts 2/ France 6 pts 3/ Allemagne 5 pts 4/ Suède 3 pts 5/ Serbie 3 pts 6/ Espagne 1 pt

- À Helsingborg avec 6 équipes des poules C et D : 11, 13 et 14 décembre : matches à 15h45, 18h00 et 20h15

Finalités du 16 au 18 décembre à Göteborg
Vendredi 16 décembre - 15h45 : places 5 et 6
Vendredi 16 décembre - 18h15 et 20h45 : demi-finales
Dimanche 18 décembre - 15h30 : places 3 et 4
Dimanche 18 décembre - 18h00 : places 1 et 2

Le groupe (16 +2) : Gardiennes de but : Laura GLAUSER (Metz HB) - Amandine LEYNAUD (Vardar Skopje) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ (Rostov) - Manon HOUETTE (Thuringer) / Arrières gauches : Gnonsiane NIOMBLA (Bucarest) - Tamara HORACEK (Metz HB) / Demi-centres : Estelle NZE-MINKO (Siofok) - Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) - Grace ZAADI (Metz HB) / Pivots :  Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Laurisa LANDRE (Craiova) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Bucarest) - Marie-Paule GNABOUYOU (Viborg) - Alexandra LACRABÈRE (Vardar Skopje) / Ailières droites : Laura FLIPPES (Metz HB) - Amanda KOLCZYNSKI (ES Besançon) - Remplaçantes : Julie FOGGEA (Fleury-Loiret) et Astride N'GOUAN (Brest Bretagne HB)

Le staff :
Olivier KRUMBHOLZ (Entraîneur principal) - Sébastien GARDILLOU (Entraîneur adjoint) - Christophe CAILLABET (Entraîneur vidéo) - Pierre TERZI (Préparation physique) - Gérard JUIN (Médecin) - Annick LE NAOUR et Jean-Michel CARASSONE (Kinésithérapeutes) - Richard OUVRARD (Préparateur mental) - Noémie SUBIRANA (Attachée de presse) - Philippe RAJAU (Assistant)