femmesdedéfis

  • Camille AYGLON-SAURINA
  • Pauline COATANEA
  • Siraba DEMBÉLÉ
  • Béatrice  EDWIGE
  • Laura FLIPPES
  • Julie FOGGEA
  • Laura GLAUSER
  • Marie-Paule GNABOUYOU
  • Tamara HORACEK
  • Manon HOUETTE
  • Amanda KOLCZYNSKI
  • Alexandra LACRABERE
  • Laurisa LANDRE
  • Amandine LEYNAUD
  • Claudine MENDY
  • Astride N'GOUAN
  • Gnonsiane NIOMBLA
  • Estelle NZE MINKO
  • Allison PINEAU
  • Grâce ZAADI

Agenda

Accédez à la centrale d'achat et boutique officielles de la Fédération Française de Handball

Toujours la Norvège

L’équipe de France disputera vendredi soir sa 3e demi-finale européenne, encore une fois face à la Norvège : à suivre à 20h45 en direct sur beIN SPORTS 3 et sur France 4. Les deux premières, en 2002 et en 2006 se sont soldées par des défaites et le même rebond : une médaille de bronze. Dans la dynamique des Jeux Olympiques, les Bleues n’auront pas de complexe à nourrir : elles sont en capacité de bousculer les pronostics pour disputer une finale continentale après quatre finales mondiales (1999, 2003, 2009 et 2011) et une olympique (2016).

La Norvège, championne toutes catégories
L’adversaire est un ogre qui se niche au nord de l’Europe, en Scandinavie. La Norvège et ses 6 couronnes européennes a établi un record impressionnant en seulement 11 éditions (1994 à 2014). Mieux, elle s’est adjugée 5 des 6 derniers championnats d’Europe. L’équipe norvégienne bénéficie d’une expérience considérable. Son palmarès depuis 1992, long comme le bras, pose le niveau d’adversité : en 30 compétitions majeures (J.O., Mondial et Euro), la Norvège a remporté 11 titres, 7 médailles d’argent et 5 de bronze. La Norvège est tout simplement la meilleure équipe de tous les temps. Les Norvégiennes, médaillées de bronze aux J.O. s’avancent encore comme les favorites de l’édition 2016 et de facto de la demi-finale face aux Françaises. Invaincues au 1e tour puis au tour principal, Stine Oftedal et ses coéquipières ont établi une feuille de route parfaite… jusque là.

Olivier Krumbholz  « la meilleure défense du monde. »

Devant une soixantaine de journalistes, les deux coaches se sont exprimés dans les entrailles du Scandinavium, à la veille des demi-finales. Le Lorrain ne s’est pas caché au moment d’évoquer les qualités de son équipe. « L’équipe de France possède la meilleure défense du monde avec deux très grandes gardiennes de but, le poste le plus important dans le Handball. » Gagner seulement avec une bonne qualité défensive ne sera évidemment pas suffisant mais Olivier Krumbholz estime que son « attaque joue de mieux en mieux mais elle est encore instable. Quand nous allons en demies et en finale notre attaque est meilleure. » Avec 29 buts au compteur (à 59 %) et une activité permanente, Estelle Nze-Minko est incontestablement la meilleure buteuse et joueuse tricolore. Avec plus de 04h26 de temps de jeu (en 6 matches), elle est aussi la joueuse la plus sollicitée et de loin. Le prix à payer pour atteindre le dernier carré ? « Je préfère être en demies avec une équipe fatiguée que dehors en ayant utilisé toutes les joueuses », avance le coach qui a conduit l’équipe de France au titre mondial en 2003. Face aux Norvégiennes qui pratique un handball d’école, plein d’allant et proposant une grande variété d'enclenchements, il faudra une vigilance extrême. « Les joueuses de la base arrière ne sont pas grandes mais elles sont rapides et très fortes techniquement. Le match sera très rythmé et le plus difficile sera de résister à la condition physique. » Sans surprise, le coach français a surtout mis en avant la nécessité de son équipe à ce concentrer sur sa performance. « Nous allons chercher à bien jouer. »

Thorir Hergeirsson pronostique un 0 à 0

Adjoint de la grande Marit Breivik, Thorir Hergeirsson est devenu le patron de l’équipe à partir de 2009. Champion olympique, d’Europe et du monde, le coach Islandais a de l’humour à revendre. « Notre équipe s’améliore en défense. Nous avons beaucoup appris de la France. Il y aura demain deux bonnes défenses avec des bonnes gardiennes. Cela fera un score de 0 à 0. »  Plaisanterie mise à part, l’équipe de France affiche seulement 20,33 buts encaissés en 6 matches, les Norvégiennes, 20,83. Soit quasiment la même imperméabilité et la promesse d’un match bouclé à double tour. Les staffs se respectent et s'apprécient : l'équipe de France avait été invitée à se préparer en Norvège juste avant les Jeux Olympiques. Les deux formations battent aussi chaque année le fer dans la très relevée Golden League (avec le Danemark et cette saison la Russie). Les Françaises ont d'ailleurs perdu les deux derniers matches, début octobre au Danemark et tout récemment à Stavanger.
« Ce sont des matches d’entrainement. Vendredi, l'intensité sera maximale, estime Thorir Hergeirsson qui s'attend à un gros combat pour que son attaque prenne le pas sur ces diablesses de Françaises. Après 6 matches, les Norvégiennes ont en effet marqué 26,8 buts pendant que les Françaises en inscrivaient 23,6 de moyenne. Le coach islandais ne voit pas son équipe dominer autant que les commentateurs le lui rappellent. « Le  niveau européen s’est amélioré avec beaucoup plus d’équipes capables de gagner ou de jouer les demi-finales. C’est beaucoup plus serré que précédemment. » Souhaitons aussi simplement que la France fera mentir l'adage "jamais deux sans trois".

Programme de l'Euro 2016 en Suède : tous les résultats
Tour principal du 10 au 14 décembre à Göteborg :
Samedi 10 décembre : Serbie - Allemagne : 19-26 (10-14) // Suède - Pays-Bas  : 30-33 (13-14) // France - Espagne : 23-22 (10-14)
Lundi 12 décembre : Espagne - Allemagne  : 20-20 (12-9) // Serbie - Pays-Bas : 27-35 (12-17) // France - Suède : 21-19 (12-10)
Mercredi 14 décembre : Espagne - Pays-Bas : 24-29 (13-15) // Suède - Allemagne : 22-28 (9-12) // France - Serbie : 28-21 (15-12)

Tour principal - classement Groupe A :
1/ Pays-Bas 8 pts 2/ France 8 pts 3/ Allemagne 7 pts 4/ Suède 3 pts 5/ Serbie 3 pts 6/ Espagne 1 pt

Tour principal - classement Groupe B :
1/ Norvège 10 pts 2/ Danemark 7 pts 3/ Roumanie 6 pts 4/ Russie 4 pts 5/ République tchèque 2 pts 6/ Hongrie 1pt

Finalités du 16 au 18 décembre à Göteborg
Vendredi 16 décembre :
Places 5 et 6 : 15h45 : Allemagne - Roumanie
Demi-finales : 18h15 : Pays-Bas - Danemark // 20h45 : Norvège - France

Dimanche 18 décembre - 15h30 : places 3 et 4
Dimanche 18 décembre - 18h00 : places 1 et 2

Le groupe (16 +2) : Gardiennes de but : Laura GLAUSER (Metz HB) - Amandine LEYNAUD (Vardar Skopje) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ (Rostov) - Manon HOUETTE (Thuringer) / Arrières gauches : Gnonsiane NIOMBLA (Bucarest) - Tamara HORACEK (Metz HB) / Demi-centres : Estelle NZE-MINKO (Siofok) - Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) - Grace ZAADI (Metz HB) / Pivots :  Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Laurisa LANDRE (Craiova) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Bucarest) - Marie-Paule GNABOUYOU (Viborg) - Alexandra LACRABÈRE (Vardar Skopje) / Ailières droites : Laura FLIPPES (Metz HB) - Amanda KOLCZYNSKI (ES Besançon) - Remplaçantes : Julie FOGGEA (Fleury-Loiret) et Astride N'GOUAN (Brest Bretagne HB)

Le staff :
Olivier KRUMBHOLZ (Entraîneur principal) - Sébastien GARDILLOU (Entraîneur adjoint) - Christophe CAILLABET (Entraîneur vidéo) - Pierre TERZI (Préparation physique) - Gérard JUIN (Médecin) - Annick LE NAOUR et Jean-Michel CARASSONE (Kinésithérapeutes) - Richard OUVRARD (Préparateur mental) - Noémie SUBIRANA (Attachée de presse) - Philippe RAJAU (Assistant)