femmesdedéfis

  • Camille AYGLON-SAURINA
  • Pauline COATANEA
  • Siraba DEMBÉLÉ
  • Béatrice  EDWIGE
  • Laura FLIPPES
  • Julie FOGGEA
  • Laura GLAUSER
  • Marie-Paule GNABOUYOU
  • Tamara HORACEK
  • Manon HOUETTE
  • Amanda KOLCZYNSKI
  • Alexandra LACRABERE
  • Laurisa LANDRE
  • Amandine LEYNAUD
  • Claudine MENDY
  • Astride N'GOUAN
  • Gnonsiane NIOMBLA
  • Estelle NZE MINKO
  • Allison PINEAU
  • Grâce ZAADI

Agenda

Accédez à la centrale d'achat et boutique officielles de la Fédération Française de Handball

Partage des points

L’équipe de France a concédé le match nul cet après-midi à Tremblay. Menées de 4 buts à 4 minutes du terme (18-22), les Bleues se sont rebellées pour arracher le nul aux Brésiliennes, 22-22 (9-11). Comme à Brest, l’équipe de France était privée de plusieurs cadres et de Camille Ayglon-Saurina qui doit observer un arrêt de 2 à 3 semaines. Le prochain rassemblement est programmé à l’occasion de la 12e édition du Tournoi Razel-Bec disputé à Paris du 24 au 26 novembre, une étape dans la préparation avant le Mondial en Allemagne du 1er au 17 décembre.

L'AVANT-MATCH : Avec les absences conjuguées d'Allison Pineau (rééducation) et de Laura Glauser (grossesse), l'équipe de France disputera le prochain Mondial sans ces deux joueuses qui ont participé aux dernières campagnes soldées par des médailles. Depuis juin dernier, Olivier Krumbholz et son staff ont élargi le groupe pour préparer les prochaines échéances, notamment l'EHF Euro 2018, et dès le mois de décembre, le Mondial en Allemagne. Le match de cet après-midi face au Brésil entre dans ce cadre pour des joueuses telles que Cléopâtre Darleux, favorite pour former un duo avec Amandine Leynaud, et Kalidiatou Niakaté dans un rôle d'arrière gauche puissante et précieuse en défense. Catherine Gabriel va connaître cet après-midi sa première sélection avec les A.

Camille Ayglon-Saurina arrêtée 2 à 3 semaines

Blessée dans un choc au genou droit vendredi à soir à Brest, Camille Ayglon-Saurina avait immédiatement quitté le terrain et son lot d'inquiétudes avec. Les examens médicaux (IRM) effectués samedi ont finalement révélé une entorse du ligament latéral interne. L'arrière droite de Bucarest devrait retrouver les terrains sous trois semaines et logiquement Camille sera apte pour les prochains rassemblements avec l'équipe de France.

Laura Glauser absente... au moins 9 mois
Ennuyée depuis le début de saison avec Metz HB pour des problèmes cervicaux, Laura Glauser n’a pas pu répondre présente à la convocation d’Olivier Krumbholz pour le premier stage international de la saison. Cependant, cette absence se prolongera pour des raisons médicales mais Laura Glauser tient à préciser aujourd’hui qu’il n’y a rien d’alarmant : « Mon absence en équipe de France se prolongera car j’attends un heureux événement pour début 2018. » La gardienne vice-championne olympique manquera naturellement le Mondial en Allemagne (1er au 17 décembre).

Le staff des J.O. médaillé
Lors d'une brève cérémonie samedi à l'hôtel de l'équipe de France, Joël Delplanque et Philippe Bana ont remis la médaille d'argent des J.O. de Rio à chacun des membres du staff. Règlementairement aux J.O., les membres du staff ne reçoivent pas de récompenses mais la FFHandball a choisi de commander des médailles originales auprès du C.I.O. afin que l'encadrement soit pleinement associé à la campagne olympique.

COMPTE-RENDU : Une minute d'applaudissements a précédé ce match pour rendre un hommage appuyé à Alain Mouchel et à Philippe Médard décédés cette semaine. Cléopâtre Darleux, Blandine Dancette, Marie-Paule Gnabouyou, Gnonsiane Niombla, Laurisa Landre, Kalidiatou Niakaté et Siraba Dembélé (cap) débutent ce deuxième match face aux Brésiliennes, après leur succès vendredi à Brest (23-21). Ces dernières débutent mieux la partie avec déjà un avantage de +2, après seulement 5 minutes (1-3). Seule Laurisa Landre, titularisée d'entrée, a marqué côté tricolore. Manon Houette, formidable l'autre soir en Bretagne, transforme le jet de 7m obtenu par Laurisa Landre. La sélection auriverde enfonce le clou avec Ana Paula Belo et Patricia Silva : le Brésil mène 6 à 2 après 11 minutes. Au quart d'heure de jeu, Manon Houette (2 fois) et Laurisa Landre permettent aux Bleues un rapproché (5-6, 17e). Kalidiatou Niakaté s'arrache aussi de la défense brésilienne pour égaliser (6-6).

Défense resserrée
Après l'avalanche du début de match, les Bleues ont resserré les rangs pour faire face aux vagues brésiliennes. Manon Houette poursuit son festival sur l'aile gauche : elle égalise puis Tamara Horacek trouve la faille à 6m pour battre la capitaine adverse, Barbara Arenhart. Catherine Gabriel est sollicitée pour un jet de 7m envoyé sur la barre par Bruna De Paula : la Bleuette est à 100 %... Exactement comme Manon Houette qui file marquer son 5e but à la 26e minute : les Bleues (qui jouent en blanc cet après-midi) mènent 9 à 7. Laura Flippes effectue un dépassement de fonction pour marquer depuis la base arrière droite puis Patricia Silva, sur un mouvement identique, plante une banderille. À deux secondes du terme, Paula Silva est la première joueuse exclue du match. Sur le buzzer, Kalidiatou Niakaté marque sur jet franc : 11-9 au moment du retour aux vestiaires.

Le Brésil se rebiffe
Dernière marqueuse de la première période, Kalidiatou Niakaté inscrit son 3e but (100 %) et confirme sa bonne prestation de Brest. Mais les trois buts d'avance (13-10) fondent comme neige au soleil avec un 3-0 encaissé (13-13, 41e). Catherine Gabriel est rentrée dans les bois pour cette 2e période : elle a déjà réussi 4 arrêts (50 %), sous les yeux de sa coach à Besançon, Raphaëlle Tervel. Tamara Horacek et Manon Houette marquent tour à tour mais les Brésiliennes se montrent plus performantes pour passer devant après 45' : 15-17.

Flippes et Houette passent en force
Des pertes de balles, des "immanquables" et le Brésil s'échappe à 10 minutes du terme, avec un avantage de +4 après le doublé d'Edouarda Amorim, la meilleure joueuse du monde 2014. Dans un choc avec Mariana Costa (qui sera exclue pour 2'), Laurisa Landre est touchée à la nuque et quitte ses partenaires. Blandine Dancette met fin à cinq minutes sans marquer : 17-21 (53e). C'est encore jouable mais il ne faudra plus gaspiller d'autant que Laure Flippes est aussi sanctionnée de 2' par le duo arbitral français, les soeurs Bonaventura. Cléopâtre Darleux revient dans les cages pour les cinq dernières minutes. Laura Flippes (2/3) réplique à Tamires Araujo (19-22, 27e). Les Bleues arrachent finalement le match nul après un doublé de Manon Houette (8 sur 8 ce soir) et l'égalisation obtenue par Laura Flippes sur une ultime percée.

DÉCLARATIONS :
Olivier Krumbholz (entraîneur) : Le score est flatteur mais nous sommes très contents d’avoir arraché ce match nul, de ne pas avoir perdu. Cela n’efface pas nos difficultés, particulièrement en attaque. À force de buter sur cette défense, on s’est fragilisés aussi mentalement et défensivement. Les filles n’ont pas su trouver les bonnes positions de tir. Il faut souligner la bonne fin de match. Ce sont des compétitrices et cela fait du bien au moral.

Siraba Dembélé (capitaine) : Amical ou pas, c’est bien d’avoir la culture de la gagne, de jouer pour gagner, quels que soient les moyens du moment. Le point positif de cette semaine est la capacité de cette équipe à tourner et à bien évoluer, malgré des absences. Des gros éléments manquaient et nous n’avons pas été ridicules face à cette équipe du Brésil. Nous avons bien travaillé.

Catherine Gabriel (1e sélection) : Porter le maillot de l’équipe de France m’a fait ressentir beaucoup d’émotion. J’ai joué devant une partie de ma famille. J’avais des étoiles plein les yeux, c’est une fierté. J’ai vécu cette partie comme un match hyper important, pas comme un match amical. Cette première sélection m’a donné un avant goût de ce que cela pourrait être dans un contexte officiel. J’ai adoré.

Kalidiatou Niakaté : C’était un match très difficile avec beaucoup d’engagement physique. Nous avons été menées la plupart du temps sur ce match mais l’essentiel est de ne pas l’avoir perdu.
Je dois être à fond et me donner aussi en défense, en poste 2 ou en poste 3, c’est une attente du coach.

STATISTIQUES :
Palais des Sports de Tremblay-en-France
:
France - Brésil : 22-22 (11-9) - 1000 spectateurs - Arbitres : Charlotte et Julie Bonaventura (Fra)

France - Gardiennes : Darleux (36', 5 arrêts) - Gabriel (24', 4 arrêts) - Joueuses de champ : Niakaté (3/3) - Dancette (2/3) - Horacek (3/5) - Landre (2/3) - Houette (8/8 dt 1/1 pen)- Dembélé (cap) (1/4) - Flippes (3/5) - Mendy (0/2) - Edwige - Gnabouyou (0/1) - N'Gouan - Niombla (0/2) - Exclusions temporaires :  Flippes et Niombla - Entraîneur : Olivier Krumbholz

Brésil - Gardiennes : Moreschi (20', 6 arrêts) - Arenhart (23', 4 arrêts) - Pessoa (17', 1 arrêt) - Joueuses de champ :  De Paula (0/1) - Joia - T. Araujo (2/3) - Belo (5/8) - Costa - Silva 51/1) - Minto (0/2) -  Amorim (4/9) - D. Da Rocha (1/2) - Rodrigues - J. Araujo - Fachinello (2/3) - Costa (3/4) - Silva (4/7) - Exclusions temporaires :  T. Araujo (2) - T. Costa - M. Costa - Entraîneur : Jorge Duenas

Équipe de France A :
Stage et matches de préparation en Bretagne et en Île-de-France.
À Brest - vendredi 29 septembre : France - Brésil : 23-21 (10-9)
À Tremblay-en-France - dimanche 1er octobre : 
France - Brésil : 22-22 (11-9)

LE GROUPE : Gardiennes : Cléopâtre DARLEUX (Brest Bretagne HB) - Julie FOGGEA (ERD) - Catherine GABRIEL (ES Besançon) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ (Rostov) - Manon HOUETTE (Metz HB) / Arrières gauches : Claudine MENDY (Fehervar) - Kalidiatou NIAKATÉ (Nantes LA) - Gnonsiane NIOMBLA (Bucarest) / Pivots : Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Laurisa LANDRE (Metz HB) - Astride N’GOUAN (Brest Bretagne HB) / Demi-centres : Tamara HORACEK (Issy-Paris HB) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Bucarest) - Marie-Paule GNABOUYOU (Sofiok) / Ailières droites : Blandine DANCETTE (Nantes LA) - Laura FLIPPES (Metz HB)

LE STAFF : Entraîneur : Olivier KRUMBHOLZ / Adjoints : Sébastien GARDILLOU et Christophe CAILLABET / Préparation physique : Pierre TERZI / Médecin : Gérard JUIN / Kinésithérapeutes : Jean-Michel CARASSONE, Pierre GILLET et Annick LE NAOUR / Préparateur mental : Richard OUVRARD / Assistant : Philippe RAJAU