femmesdedéfis

  • Camille AYGLON-SAURINA
  • Pauline COATANEA
  • Siraba DEMBÉLÉ
  • Béatrice  EDWIGE
  • Laura FLIPPES
  • Julie FOGGEA
  • Laura GLAUSER
  • Marie-Paule GNABOUYOU
  • Tamara HORACEK
  • Manon HOUETTE
  • Amanda KOLCZYNSKI
  • Alexandra LACRABERE
  • Laurisa LANDRE
  • Amandine LEYNAUD
  • Claudine MENDY
  • Astride N'GOUAN
  • Gnonsiane NIOMBLA
  • Estelle NZE MINKO
  • Allison PINEAU
  • Grâce ZAADI

Agenda

Accédez à la centrale d'achat et boutique officielles de la Fédération Française de Handball
  • Accueil | 
  • Actualités | 
  • #Mondial 2017 : Béatrice Edwige : « ce sera un match compliqué »

#Mondial 2017 : Béatrice Edwige : « ce sera un match compliqué »

La meilleure défenseuse de l’Euro 2016 ne se sépare jamais de son habit de combat. Et cela tombe bien puisque l’équipe de France rencontre sa meilleure ennemie : sa voisine espagnole. Un match à suivre en direct sur beIN SPORTS 3 à 20h30 ce jeudi.

Comment se présente ce France - Espagne ?
Comme tous les France - Espagne, ce sera un match compliqué. On n’a jamais gagné de +10, ni même de +2. On sait qu’on sera rapidement mises en difficultés. Aujourd’hui (mercredi), on se repose et on travaille la vidéo collectivement ou individuellement.

Selon toi, quelles sont les joueuses espagnoles les plus dangereuses ?

Je pense d’abord à Carmen Martin, l’ailière droite : elle est l’âme et le poumon de cette équipe. Elle est une excellente sprinteuse, finisseuse et contre-attaquante. Il y a aussi Alexandrina Cabral-Barbosa qui incarne l’énergie du groupe. Elle ne baisse jamais de rythme pendant une heure. Malgré son âge (38 ans), la gardienne Silvia Navarro est toujours présente. Enfin, Nerea Pena est le maitre à jouer, le cerveau de cette équipe. Elle est très dangereuse par ses attaques de balles.

Et Elisabet Chavez ?
Avec Chavez, ce sera un duel habituel, mais ça se passera bien ; c’est ma copine !

As-tu en tête la nécessité de battre l’Espagne et la Roumanie en vue des huitièmes de finale ?
Je ne pense pas à l’enchaînement de ces 2 matches. Je suis pragmatique : je pense uniquement à l’Espagne. Il sera temps de se pencher ensuite sur la Roumanie.Nous savons qu’il faut éviter (NDLR : ne pas terminer 4e place de la poule A) la Norvège avant le dernier carré. Je crois que c’est très clair pour toutes les nations. Aujourd’hui je pense simplement à sortir de cette poule avec le meilleur classement.

As-tu regardé le match Roumanie - Espagne disputé mardi soir ?

Le match était très serré et défensivement fermé avec un score de 19-17 qui illustre bien le match. Ce match a permis de voir l’étendue du jeu des deux équipes. On l’a regardé pour travailler. Les grandes attaquantes Nerea Pena et Cristina Neagu ont tenu leur équipe à bout de bras.

Avant ce France - Espagne, Considères-tu que l’équipe de France se trouve au pied du mur ?
Si nous avions perdu tous nos matches, oui nous aurions été au pied du mur. Il ne faut pas perdre demain (jeudi) afin de se mettre en bonne position avant d’affronter la Roumanie.
Au fur et à mesure, l’équipe doit monter en intensité. Avec le programme des matches, on savait dès le début de la compétition que ces matches seraient décisifs. Je trouve qu’il y a une progression sur les trois premiers matches.

Selon toi la défense est-elle bien en place ?
Je nous trouve bien, l’équipe de France se situe dans la moyenne haute des défenses de ce Mondial. Certes, pendant la préparation certains aspects n’étaient pas très bons mais nous les réglons match après match. Pour autant, dire que nous sommes à notre meilleur niveau, ce serait démagogique.

LE POINT APRÈS 3 MATCHES

Après 3 matches (2 victoires, 1 défaite) l’équipe de France occupe depuis mardi soir la 2e place de la poule A au bénéfice du goal-average, à égalité avec la Slovénie et l’Espagne : elle est qualifiée pour les huitièmes de place. Cependant, les 6 matches à venir jeudi et vendredi conditionneront le classement des groupes. Avant d’aborder le money-time du tour préliminaire, voici les hypothèses pour le classement des Bleues :
- Si l’équipe de France bat l’Espagne et la Roumanie, elle terminera à la 1e ou à la 2e place,
- Si l’équipe de France bat (idem en cas de match nul) l’Espagne ou la Roumanie, elle terminera entre la 2e et la 4e place,
- Si l’équipe de France perd ses deux matches face à l’Espagne et la Roumanie, elle terminera à la 4e place.

Présentation de l’Espagne par Sébastien Gardillou : « L’Espagne est une équipe qui sera revancharde vis-à-vis de la France. C’est une formation très compétitive. L’opposition sera classique avec des duels avérés. C’est l’une des équipes qui nous réussit le moins car elle sait nous faire déjouer. La Grinta espagnole sera à son paroxysme. C’est le derby ultime. »


CLASSEMENT DES POULES APRÈS 3 MATCHES (SUR 5)
Poule A : 1/ Roumanie 6 pts (+17) 2/ France 4 pts (+28) 3/ Espagne 4 pts (+19) 4/ Slovénie 4 pts (+5) 5/ Angola 0 pt (-18) 6/ Paraguay 0 pt (-51)
Poule B : 1/ Norvège 6 pts 2/ République tchèque 4 pts 3/ Suède 2 pts 4/ Hongrie 2 pts 5/ Pologne 2 pts 6/ Argentine 0 pt
Poule C : 1/ Russie 6 pts 2/ Danemark 4 pts 3/ Brésil 3 pts 4/ Japon 3 pts 5/ Monténégro 2 pts 6/ Tunisie 0 pt
Poule D : 1/ Serbie 5 pts 2/ Allemagne 5 pts 3/ Pays-Bas 4 pts 4/ Corée-du-Sud 4 pts 5/ Cameroun 0 pt 6/ Chine 0 pt

LES RÉSULTATS ET LE PROGRAMME DU MONDIAL
Samedi 2 décembre : France - Slovénie : 23-24 (10-13) // Roumanie - Paraguay : 29-17 (16-7) // Espagne - Angola : 28-24 (15-13)
Dimanche 3 décembre :
Slovénie - Roumanie : 28-31 (14-14) // Angola - France 19-26 (10-11) // Paraguay - Espagne : 15-32 (6-16)
Mardi 5 décembre
: France - Paraguay 35-13 (14-10) // Slovénie - Angola : 32-25 (15-15) // Roumanie - Espagne : 19-17 (9-7)
Jeudi 7 décembre à 20h30
- beIN SPORTS 3 dès 20h00 : Espagne - France // Paraguay - Slovénie // Roumanie - Angola
Vendredi 8 décembre à 18h00
- beIN SPORTS 3 dès 17h30 : Angola - Paraguay // France - Roumanie // Espagne - Slovénie

Huitièmes de finale à Leipzig :
dimanche 10 ou lundi 11 décembre (à 17h30 ou à 20h30). L’information sera vraisemblablement annoncée par l’IHF vendredi tard dans la soirée.

Quarts de finale à Magdebourg ou à Leipzig : 12 et 13 décembre
Demi-finales à Hambourg : 15 décembre
Finales à Hambourg : 17 décembre


La formule sportive :
- 4 poules de 6 équipes qui s’affrontent dans une formule championnat. Les équipes classées de la 1e à la 4e place seront qualifiées pour les huitièmes de finale : la poule A, où figure l’équipe de France croisera, avec la poule B (Norvège, Suède, République tchèque, Hongrie, Argentine et Pologne) selon le principe suivant : 1ers contre 4es et 2es contre 3es. Les équipes classées 5es et 6es seront qualifiées pour la Coupe du Président (classement de 17 à 24).
- À partir des huitièmes de finale, les équipes vaincues seront définitivement éliminées du tournoi : aucun match de classement ne sera disputé.


LE GROUPE DE 18 JOUEUSES POUR LE MONDIAL : Gardiennes : Cléopatre DARLEUX (Brest Bretagne HB) - Catherine GABRIEL (ES Besançon) - Amandine LEYNAUD (Vardar Skopje) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ - capitaine (Rostov) - Manon HOUETTE (Metz HB) / Arrières gauches : Orlane KANOR (Metz HB) - Kalidiatou NIAKATÉ (Nantes LA) - Gnonsiane NIOMBLA (Bucarest) / Arrière gauche / Demi-centre : Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) / Pivots : Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Laurisa LANDRE (Metz HB) / Demi-centres : Estelle NZE-MINKO (Siofok) - Grâce ZAADI (Metz HB) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Bucarest) - Alexandra LACRABÈRE (Vardar Skopje) - Jannela BLONBOU (OGC Nice) / Ailières droites : Blandine DANCETTE (Nantes LA) - Laura FLIPPES (Metz HB)

LE STAFF : Entraîneur : Olivier KRUMBHOLZ / Adjoints : Sébastien GARDILLOU, David BURGUIN et Christophe CAILLABET / Préparation physique : Pierre TERZI / Médecin : Gérard JUIN / Kinésithérapeutes : Denis DELANAUD - Pierre GILLET et Annick LE NAOUR / Préparateur mental : Richard OUVRARD / Assistant : Philippe RAJAU / Relation Media : Hubert GUÉRIAU / Directeur Technique National : Philippe BANA