femmesdedéfis

  • Camille AYGLON-SAURINA
  • Pauline COATANEA
  • Siraba DEMBÉLÉ
  • Béatrice  EDWIGE
  • Laura FLIPPES
  • Julie FOGGEA
  • Laura GLAUSER
  • Marie-Paule GNABOUYOU
  • Tamara HORACEK
  • Manon HOUETTE
  • Amanda KOLCZYNSKI
  • Alexandra LACRABERE
  • Laurisa LANDRE
  • Amandine LEYNAUD
  • Claudine MENDY
  • Astride N'GOUAN
  • Gnonsiane NIOMBLA
  • Estelle NZE MINKO
  • Allison PINEAU
  • Grâce ZAADI

Agenda

Accédez à la centrale d'achat et boutique officielles de la Fédération Française de Handball

Les Bleues s'offrent une demie

Victorieuse de la Serbie par 28 à 21 (15-12), l'équipe de France a obtenu son billet pour les demi-finales de l'Euro 2016. Les Bleues seront opposées vendredi à la Norvège, à 20h45 en direct sur beIN SPORTS 3 et sur France 4. L'autre demi-finale mettra aux prises les Pays-Bas et le Danemark. Pour la 3e fois de son histoire, l'équipe de France féminine entre dans le dernier carré d'un Euro : en 2002 et en 2006, déjà en Suède, elle avait remporté la médaille de bronze. Les Bleues ont également obtenu leur qualification pour le prochain Mondial en Allemagne (décembre 2017).

L'AVANT-MATCH : Après les deux matches disputés cet après-midi, l'équipe de France connaît parfaitement les données pour atteindre les demi-finales. Elle doit s'imposer ou faire match nul face à la Serbie. Une défaite l'enverrait disputer la 5e place vendredi. Olivier Krumbholz n'a pas effectué de changements : les 16 joueuses qui ont débuté la compétition sont toutes en mesure de jouer.

COMPTE-RENDU :
Laura Glauser, Siraba Dembélé, Estelle Nze-Minko, Allison Pineau, Béatrice Edwige, Camille Ayglon-Saurina et Amanda Kolczynski débutent ce France - Serbie dans le Scandinavium de Göteborg. Il s'agit du 9e et dernier match du groupe I du tour principal, décisif pour l'accès aux demies ! C'est dans cette salle que sera jouée la phase finale de cet Euro 2016.

Du sérieux
La Serbie effectue le coup d'envoi et ouvre le score par Tamara Georgijev. La réplique est donnée aussitôt par Camille Ayglon-Saurina (1-1, 2e). Interception d'Estelle Nze-Minko : la contre-attaque est joliment conclue par Camille Ayglon-Saurina. Estelle Nze-Minko file seule au but pour battre Marija Colic (3-1, 5e), la gardienne de Nice. Marina Dmitrovic puis Zeljka Nikolic ramènent leur équipe à égalité (3-3). Quel début de match de Camille Ayglon-Saurina ! Elle perfore encore la défense serbe à deux reprises, son 4e but en moins de huit minutes ! Après une faute sur l'Avignonnaise, Tamara  Georgijev est exclue 2 minutes. Avec un doublé, Estelle Nze-Minko donne plus d'ampleur au score : 7-3 après 9 minutes. La coach serbe, Jelena Rakonjac, pose le premier temps-mort de la partie. Et de quatre aussi pour Estelle Nze-Minko, la meilleure marqueuse française sur cet Euro (27 buts à cet instant). Alexandra Lacrabère, entrée peu avant, apporte aussi sa contribution. En moins de 12 minutes, les Bleues ont fait l'écart : 10-4 après le premier but de la soirée de Siraba Dembélé. La capitaine de l'équipe de France dispute son 36e match sur un Euro : elle dépasse Raphaëlle Tervel qui en avait disputé 35. Une série entamée en 2006, en Suède.

La Serbie se rebelle

La Serbie ne baisse pas les bras et signe un 3-0 alors que Béatrice Edwige a été sanctionnée d'une exclusion de 2 minutes. Allison Pineau n'est pas en réussite sur jet de 7m. Et une série de 4-0 avec la Messine Sladana Pop-Lazic qui bat sa partenaire Laura Glauser. Le score est passé de 11-5 à 11-9 en faveur des vice-championnes olympiques : Olivier Krumbholz rameute son équipe lors de son 1e temps-mort. Gnonsiane Niombla rentre mais manque sa passe : Kristina Liscevic, élue meilleure joueuse de la LFH en 2013, file battre Laura Glauser. Sladana Pop-Lazic trouve aussi la faille et ramène son équipe à la hauteur des Bleues : 11-11 (20e). C'est un 6-6 réussi par les Serbes.
C'est le quart d'heure messin puisque Laura Flippes se distingue aussi sur l'aile droite. Zeljka Nikolic marque également : les deux équipes sont dos-à-dos. La défense tricolore ressort des ballons bien exploités par Béatrice Edwige puis par Estelle Nze-Minko qui redonnent de l'air : 14-12. Laura Flippes a pris un coup au visage : Gérard Juin et Annick Le Naour interviennent pour prendre en charge la "Rookie" qui a fêté ses 22 ans hier avec ses partenaires. Jovana Stoiljkovic voit son jet de 7m heurter la poteau gauche de Laura Glauser. Faute sur Manon Houette et jet de 7m transformé par Alexandra Lacrabère qui porte l'avantage à +3 (15-12, 25e). Estelle Nze-Minko est exclue 2 minutes mais la défense tricolore tient bon jusqu'à la mi-temps : 15-12. La Serbie n'a plus marqué depuis la 21e minute...

La Serbie reste au contact
Le coup d'envoi de la 2e période est donné par les Bleues qui marquent par Manon Houette sur jet de 7m, après une faute sur Siraba Dembélé. Amandine Leynaud signe un 2e arrêt après 5 minutes dans cette 2e mi-temps. Marie-Paule Gnabouyou est entrée en jeu. Manon Houette convertit un jet de 7m obtenu par Allison Pineau. Les Bleues mènent 17-13 après 38 minutes. Jelena Trifunovic a été exclue : en infériorité numérique les Serbes marquent pourtant deux fois, par Kristina Kiscevic et par Sladana Pop-Lazic. Amanda Kolczynski marque son premier but de la soirée mais ce sont les Serbes qui enfilent les buts avec deux nouvelles réalisations : 18-17 (40e). MP Gnabouyou fait parler son bras pour redonner un +2 à son équipe. Avec le jet de 7m stoppé par Amandine Leynaud sur Tamara Georgijev, les Bleues peuvent se projeter à nouveau sur le but serbe : Estelle Nze-Minko marque une 6e fois dans ce match. Pop-Lazic trouve à nouveau la faille. Siraba Dembélé ajuste Nina Kolundzic après avoir provoquée l'exclusion de Jelena Trifunovic. Allison Pineau va bientôt connaître le même sort.

Leynaud fait aussi le boulot
Les "Doudou" descendent des tribunes du Scandinavium : la gardienne du Vardar Skopje vient de stopper un 2e jet de 7m. Touchée face aux Pays-Bas, Amandine Leynaud avait manqué le match face à l'Espagne. Grace Zaadi effectue une rentrée concluante : elle marque à deux reprises pour soulager son équipe. À 10 minutes du terme, la France mène 23 à 20. Pas toujours inspirée en attaque, la défense tricolore reste imperméable, en toutes circonstances. Camille Ayglon-Saurina puis Gnonsiane Niombla, donnent de l'ampleur au score. La demi-finale de l'Euro se rapproche : +5 maintenant à 5 minutes du terme. Et même +6 avec le 3e but de Siraba Dembélé (100 %). Jovana Stoiljkovic envoie un missile de 9m mais le match a totalement baissé d'intensité. Les supporters de l'équipe de France entonnent la Marseillaise. L'équipe de France est qualifiée pour les demi-finales, c'est officiel ! Laura Flippes et Camille Ayglon-Saurina corsent l'addition : 28 à 21 !

DÉCLARATIONS :
Olivier Krumbholz (entraîneur) : Je ne sais pas si ce soir c’était plus de la fatigue ou de la démobilisation. Si c’est de la fatigue, c’est inquiétant. Mais j’ai espoir qu’on retrouvera de l’énergie pour disputer cette demi-finale dans 48h. Perdre aujourd’hui aurait été une grave erreur. On prend l’adversaire qui vient. On a souvent joué la Norvège et souvent perdu. C’est peut-être le moment d’inverser ce rapport de force. Il faudra de la qualité et de l’énergie.

Camille Ayglon-Saurina : Jouer contre une équipe qui ne jouait plus rien, c’est toujours difficile. Nous sommes bien rentrées dedans avant de baisser un peu de pied. Forcément ce soir, cela me fait plaisir d’apporter en attaque car je n’ai pas toujours l’occasion de m’exprimer en attaque. Le menu est coriace mais en demi-finale, il n’y a plus que les gros. Si on met tous les ingrédients sur la Norvège ; c’est possible. On sera au rendez-vous.

Amandine Leynaud : Il y a eu des petits moments de latence car c’était un match particulier à jouer. Je n’ai jamais disputé de demi-finale d’un Euro. Je suis contente mais j’ai déjà la tête à comment faire pour battre la Norvège ? On donne beaucoup d’énergie et nous sommes sérieuses, c’est agréable d’accéder aux demies car l’Euro est une compétition très relevée.

Estelle Nze-Minko : Le dire, c’est bien, le faire, c’est mieux. C’est super qu’on en soit là. On n’a    pas fait un super match mais l’objectif était de gagner. Il faudra bien mieux jouer et bien mieux défendre sur la Norvège, mais ce soir il fallait assurer la place en demies.
Voilà, je suis trop fatiguée et trop contente. Il faut récupérer car nous affronterons un adversaire diabolique.

Siraba Dembélé (capitaine) : Atteindre les demi-finales sur deux compétitions d’affilée, c’est très fort. Cela montre que l’équipe a grandi. Même si le jeu n’a pas toujours été fameux, c’est très rare qu’une équipe de France enchaîne ainsi deux compétitions.

Alexandra Lacrabère : Heureuse d’être qualifié pour les demies. Ce soir, c’était un match piège. La défense n’a pas été exceptionnelle mais on a fait le boulot quand il le fallait. Cette équipe grandit. Maintenant il faut se reposer et bien préparer cette demi-finale. Sur ce que la Norvège montre sur cet Euro, il y a de la place. J’y crois.

Gnonsiane Niombla : Les Serbes nous ont imposé un faux rythme. Nous avons le sentiment du devoir accompli : nous sommes qualifiées pour les demi-finales et pour le Mondial 2017 en Allemagne.

STATISTIQUES :
À
Göteborg : 
France - Serbie : 28-21 (15-12) - 450 spectateurs - Arbitres : Karina Christiansen et LIne Hesseldal Hanssen (Dan)

France - Gardiennes :  Glauser (30', 5 arrêts) et Leynaud (30', 8 arrêts) - Joueuses de champ : Glauser - Kolczynski (1/2) - Ayglon-Saurina (6/7) - Pineau (0/3 dt 0/1 pen) - Landre (0/2) - Zaadi (2/3) - Leynaud - Houette (3/5) - Dembélé (3/3) - Flippes (2/3) - Horacek - Edwige (1/1) - Nze-Minko (6/11) - Gnabouyou (1/4) - Niombla (1/2) - Lacrabère (2/3) - Exclusions temporaires : Pineau - Edwige - Nze-Minko Entraîneur : Olivier Krumbholz

Serbie - Gardiennes :  Risovic - Kolundzic (50', 13 arrêts) - Colic (10', 2 arrêts) - Joueuses de champ : Radosavljevic (0/3) - Krepez-Slezak - Trifunovic - Lavko - Kovacevic - Janjusevic - Risovic - Georgijev (1/4) - Pop-Lazic (5/5) - Obradovic - Kolundzic - Nikolic (3/3) - Stoiljkovic (6/15) - Liscevic (3/3) Petrovic (1/1) - Colic - Dmitrovic (2/5) - Geor - Exclusions temporaires :  Trifunovic (2) et Georgijev - Entraîneur : Jelena Rakonjac

Programme de l'Euro 2016 en Suède : tous les résultats
Tour principal du 10 au 14 décembre à Göteborg :
Samedi 10 décembre : Serbie - Allemagne : 19-26 (10-14) // Suède - Pays-Bas  : 30-33 (13-14) // France - Espagne : 23-22 (10-14)
Lundi 12 décembre : Espagne - Allemagne  : 20-20 (12-9) // Serbie - Pays-Bas : 27-35 (12-17) // France - Suède : 21-19 (12-10)
Mercredi 14 décembre : Espagne - Pays-Bas : 24-29 (13-15) // Suède - Allemagne : 22-28 (9-12) // France - Serbie : 28-21 (15-12)

Tour principal - classement Groupe A :
1/ Pays-Bas 8 pts 2/ France 8 pts 3/ Allemagne 7 pts 4/ Suède 3 pts 5/ Serbie 3 pts 6/ Espagne 1 pt

Tour principal - classement Groupe B :
1/ Norvège 10 pts 2/ Danemark 7 pts 3/ Roumanie 6 pts 4/ Russie 4 pts 5/ République tchèque 2 pts 6/ Hongrie 1pt

Finalités du 16 au 18 décembre à Göteborg
Vendredi 16 décembre :
Places 5 et 6 : 15h45 : Allemagne - Roumanie
Demi-finales : 18h15 : Pays-Bas - Danemark // 20h45 : Norvège - France

Dimanche 18 décembre - 15h30 : places 3 et 4
Dimanche 18 décembre - 18h00 : places 1 et 2

Le groupe (16 +2) : Gardiennes de but : Laura GLAUSER (Metz HB) - Amandine LEYNAUD (Vardar Skopje) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ (Rostov) - Manon HOUETTE (Thuringer) / Arrières gauches : Gnonsiane NIOMBLA (Bucarest) - Tamara HORACEK (Metz HB) / Demi-centres : Estelle NZE-MINKO (Siofok) - Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) - Grace ZAADI (Metz HB) / Pivots :  Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Laurisa LANDRE (Craiova) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Bucarest) - Marie-Paule GNABOUYOU (Viborg) - Alexandra LACRABÈRE (Vardar Skopje) / Ailières droites : Laura FLIPPES (Metz HB) - Amanda KOLCZYNSKI (ES Besançon) - Remplaçantes : Julie FOGGEA (Fleury-Loiret) et Astride N'GOUAN (Brest Bretagne HB)

Le staff :
Olivier KRUMBHOLZ (Entraîneur principal) - Sébastien GARDILLOU (Entraîneur adjoint) - Christophe CAILLABET (Entraîneur vidéo) - Pierre TERZI (Préparation physique) - Gérard JUIN (Médecin) - Annick LE NAOUR et Jean-Michel CARASSONE (Kinésithérapeutes) - Richard OUVRARD (Préparateur mental) - Noémie SUBIRANA (Attachée de presse) - Philippe RAJAU (Assistant)