femmesdedéfis

  • Camille AYGLON-SAURINA
  • JANNELA BLONBOU
  • Pauline COATANEA
  • Blandine DANCETTE
  • Cléopatre DARLEUX
  • Siraba DEMBÉLÉ
  • Béatrice  EDWIGE
  • Laura FLIPPES
  • Julie FOGGEA
  • Catherine GABRIEL
  • Laura GLAUSER
  • Marie-Paule GNABOUYOU
  • Tamara HORACEK
  • Manon HOUETTE
  • ORLANE KANOR
  • Amanda KOLCZYNSKI
  • Alexandra LACRABERE
  • Laurisa LANDRE
  • Amandine LEYNAUD
  • Claudine MENDY
  • Astride N'GOUAN
  • KALIDIATOU NIAKATE
  • Gnonsiane NIOMBLA
  • Estelle NZE MINKO
  • Allison PINEAU
  • Grâce ZAADI

Agenda

Accédez à la centrale d'achat et boutique officielles de la Fédération Française de Handball

Les Bleues attaquent bien

En dominant d’entrée la Pologne par 31 à 22 (15-9) l’équipe de France a parfaitement débuté l’Euro 2016 en Suède. Ce soir à Kristianstad, elle a dominé la Pologne avec une méthode éprouvée : une défense de fer. Une bonne entrée en matière à confirmer mardi face à l’Allemagne (à 20h45 sur beIN SPORTS MAX 4) avant le choc de jeudi face aux Pays-Bas.

L'AVANT-MATCH : Vice-championne olympique à Rio, l'équipe de France fait partie des prétendantes au podium européen, au même titre que les incontournables russes et norvégiennes, également médaillées au Brésil. Face à une formation polonaise qui n'a jamais fini mieux que 5e à l'Euro (en 1998), les Bleues sont favorites mais attention car la formation coachée par Leszek Krowicki a aussi terminé 4e du Mondial 2015... et du Mondial 2013 en Serbie après un succès 22-21 en quarts de finale face à l'équipe dirigée alors par Alain Portes. À leur arrivée dans l'aréna de Kristianstad, les Tricolores ont vu l'Allemagne triompher des Néerlandaises vice-championnes du monde. Les voici prévenues : rien ne sera simple dans cet Euro.

COMPTE-RENDU : Amandine Leynaud, Amanda Kolczynski, Alexandra Lacrabère, Laurisa Landre, Allison Pineau, Gnonsiane Niombla et Siraba Dembélé sont alignées pour débuter ce premier match de l'Euro 2016 en Suède. Un groupe de supporters encourage déjà l'équipe de France depuis des tribunes clairsemées.

400e but pour Camille Ayglon-Saurina

Allison Pineau ouvre le compteur des Bleues en battant la gardienne Weronika Gawlik. Joanna Drabik réplique aussitôt (1-1 2e). Des 9m, Monika Kobylinska ajuste Amandine Leynaud pour donner l’avantage à la Pologne. Alexandra Lacrabère manque un jet de 7m (après une faute sur Allison Pineau) mais se rachète sur la possession suivante (2-2, 5e). La pivot Joanna Drabik trouve la faille une seconde fois mais l’avantage est de courte durée puisque Gnonsiane Niombla inscrit son 1e but sur l’Euro.
Camille Ayglon-Saurina s’infiltre pour marquer son 400e but (en 224 sélections). La Pologne a marqué deux fois par Kinga Achruk mais Estelle Nze-Minko a aussi trouvé la faille (5-5, 12e). Amanda Kolczynski rate son un-contre-un mais elle se reprend presque aussitôt avec un lob astucieux sur la gardienne polonaise. C’est le 1e but  de la Bisontine dans une compétition majeure : les Bleues mènent 6 à 5 après 16 minutes.

Made in France
Alexandra Lacrabère est logiquement exclue pour 2’. Ce sont toutefois les Bleues qui se distinguent, en infériorité numérique. D’abord par un jet de 7m réussi par Gnonsiane Niombla puis avec un 2e arrêt d’Amandine Leynaud. Et de trois ! La France mène de +3 avec le premier but inscrit de Laura Flippes, dès son entrée en jeu (8-5, 18e). Cette fois, c’est Camille Ayglon-Saurina qui est exclue par les arbitres danoises. 2e temps-mort de la partie, posé cette fois par Olivier Krumbholz alors que ses joueuses évoluent en infériorité numérique. Quel coup de poignet d’Alexandra Lacrabère ! Elle lobe la gardienne polonaise. Kina Grzyb réduit la marque sur jet de 7m (9-7). Marie-Paule Gnabouyou obtient un jet de 7m mais Alexandra Lacrabère voit sa 2e tentative repoussée. Le 4e arrêt d’Amandine Leynaud soulage la défense et permet de déclencher une montée de balle victorieuse, joliment conclue par Estelle Nze-Minko. Le travail de sape effectué par la défense tricolore paie : les Polonaises ont aussi frappé quatre fois les montants. Siraba Dembélé récupère le ballon et file marquer son  2e but de la soirée. L’écart est porté à +4 avec Estelle Nze-Minko dans son rôle favori : une pénétration sur l’aile droite (12-8, 26e). Malheureuse sur jet de 7m, Alexandra Lacrabère frappe pour la 3e fois avec succès. Du coup, c’est Allison Pineau qui vient s’essayer aux jets de 7m, avec brio : 14-9 à deux minutes du terme. Agnieszka Kowalska est exclue et les Bleues vont tirer partie de leur supériorité numérique. Juste avant de rejoindre les vestiaires, Amandine Leynaud réalise un 7e arrêt et marque de 40 m : 15-9. Il s'agit de son 3e but en bleu. Avec sa défense made in France, les Tricolores ont bloqué les velléités polonaises pour s'offrir un matelas confortable.
 
Même tempo à la reprise
Si les Bleues encaissent dès la reprise un jet de 7m par l'incontournable Kinga Achruk. Les ailières tricolores se distinguent aussitôt : Siraba Dembélé puis Amanda Kolczynski s'illustrent chacune deux fois : 19-11 après 35 minutes. Monika Kokylinska est exclue 2 minutes. La défense tricolore est imperméable : la perte de balle polonaise est parfaitement exploitée par Capitaine Sira. 20 à 11, soit 5 à 2 en l'espace de cinq minutes. Les suspensions tombent sur Estelle Nze-Minko puis sur Alexandra Lacrabère. À 20 minutes du terme. Les Bleues sont passées en mode gestion : malgré les rotations, l'issue est la même. De la maîtrise collective pour un succès qui se dessine clairement : 25-15 (46e). Laura Glauser est aussi impeccable : son 4e arrêt est bonifié par une relance parfaite pour Manon Houette qui marque son 1e but. Après le 2e but de Marie-Paule Gnabouyou, les vice-championne olympiques mènent 27-16. Il reste 10 minutes à jouer, sûrement interminables pour des Polonaises largement dominées.

Une démonstration
Avec l'entrée en lice de Tamara Horacek puis de Grace Zaadi, les 16 joueuses françaises auront eu du temps de jeu et contribuent toutes au large succès tricolore. Grace Zaadi signe son entrée d'un joli tir des 9m. La fin de match est parfaitement maîtrisée par les joueuses d'Olivier Krumbholz qui peuvent savourer leur excellente entrée en matière. Les Bleues termineront la partie en infériorité numérique : Béatrice Edwige retrouvera ses partenaires à la fin du match pour fêter un large succès : 31 à 22.

DÉCLARATIONS :
Olivier Krumbholz (entraîneur) : Pour une fois nous avons passé une soirée agréable. L’équipe a bien joué dans tous les secteurs. La Pologne a eu beaucoup de mal à nous attaquer. De notre côté nous avons eu de l’aisance en attaque. Chaque joueuse a joué sa partition. Nous avons pris beaucoup de plaisir à les manager. Il faut le dire : nous avions été médiocres en préparation. Les filles se mobilisent au bon moment. Amanda Kolczzynski a été bonne en attaque et en défense, elle va vite et elle sent bien le jeu. C’est un petit bout de femme qui n’a pas peur du contact. Elle a le potentiel pour s’installer.

Siraba Dembélé (capitaine) : Cela fait plaisir de réussir notre rentrée. Nous avons abordé ce premier match avec sérieux. Il y a beaucoup de choses à retenir, avec de la continuité dans le jeu et en attaque.

Amandine Leynaud : Premier match et première victoire. C’est toujours important de bien commencer dans un Euro où tous les points comptent. Si la Pologne se qualifie, ces points seront importants. Malgré notre avance, nous avons continué à bien jouer. On a couru et on a les a usées physiquement. Elles n’ont pas pu déclencher de loin et on les a empêché de tirer. C’est vrai que la victoire de l’Allemagne sur les Pays-Bas a été une piqûre de rappel. Notre expérience nous rappelle que tout est possible dans un championnat d’Europe.

Camille Ayglon-Saurina : Cela fait vraiment du bien de se retrouver ainsi.  On aurait aimé se rassurer sur la Golden League la semaine passée. Notre force a été de ne pas paniquer. Ce soir, nous savions que cela passait par une énorme défense pour contrer leurs gros bras. On a pris le match par le bon bout. Notre défense nous a donné des montées de balle faciles. Nous avons retrouvé de la continuité en attaque. Après les J.O., ce n’est pas évident de revenir avec une grande motivation. Nous devons rester ultra concentrées pour battre l’Allemagne et mettre une option sur la 1e place du groupe.

Amanda Kolczzynski : 10 minutes avant le début du match, j’ai appris que je débutais. Déjà je ne m’attendais pas à être sur la liste. En ce moment, tout va tellement vite que je dois m’y faire. Le plus important est que les cadres puissent compter sur nous. Les filles sont très ambitieuses avec l’envie d’aller chercher une récompense : c’est parti pour ça.

STATISTIQUES :
À
Kristianstad :
France - Pologne : 31-22  (15-9) - 500 spectateurs - Arbitres : Karina Christiansen et Line Hesseldal hansen (Dan)

France : Gardiennes :  Glauser (30', 4 arrêts)  et Leynaud (30', 7 arrêts) - Joueuses de champ :  Glauser - Kolczynski (5/6) - Ayglon-Saurina (1/3) - Pineau (2/3) - Landre - Zaadi (2/3) - Leynaud (1/1) - Houette (1/2) - Dembélé (5/5) - Flippes (1/1) - Horacek (1/2) - Edwige - Nze-Minko (5/7) - Gnabouyou (2/2) - Niombla (2/2) - Lacrabère (3/5) - Exclusions temporaires : Ayglon-Saurina - Edwige - Nze-Minko - Lacrabère (2) - Entraîneur : Olivier Krumbholz

Pologne : Gardiennes : Gawlik (48', 3 arrêts) et Placzek (12', 1 arrêt) - Joueuses de champ : Kobylinska (2/5) - Gega (0/5) - Kowalska (1/2) - Krolikowska (1/3) - Grzyb (6/8) - Gawlik - Janiszewska (2/2) - Placzek - Drabik (3/4) - Kozlowska (1/1) - Galisnka - Wojtas (3/6) - Nosek - Szczecina - Achruk (1/4) - Andrzejewska (2/2) - Exclusions temporaires : Kobylinska - Krolikowska - Wojtas - Entraîneur : Leszek Krowicki

Programme de l'Euro 2016 en Suède
Tour préliminaire : 4 au 9 décembre : tous les résultats

Poule A à Stockholm : Suède - Serbie - Espagne - Slovénie
Poule B à Kristianstad : Pays-Bas - France - Allemagne - Pologne
Poule C à Malmö : Monténégro - Hongrie - Danemark - République tchèque
Poule D à Helsingborg : Norvège - Russie - Roumanie - Croatie

Poule B à Kristianstad :
Dimanche 4 décembre : Pays-Bas - Allemagne : 27-30 (14-13) et France - Pologne : 31-22 (15-9)
Mardi 6 décembre à 20h45 : Allemagne - France
Jeudi 8 décembre à 20h45 : Pays-Bas - France

Classement de la poule B :
1/ France 2 pts (+9) 2/ Allemagne 2 pts (+3) 3/ Pays-Bas 0 pt (-3) 4/ Pologne 0 pt (-9)

Tour principal du 10 au 14 décembre à Göteborg :
- À Göteborg avec 6 équipes des poules A et B : 10, 12 et 14 décembre : matches à 16h15, 18h30 et 20h45
- À Helsingborg avec 6 équipes des poules C et D : 11, 13 et 14 décembre : matches à 15h45, 18h00 et 20h15

Finalités du 16 au 18 décembre à Göteborg
Vendredi 16 décembre - 15h45 : places 5 et 6
Vendredi 19 décembre - 18h15 et 20h45 : demi-finales
Dimanche 18 décembre - 15h30 : places 3 et 4
Dimanche 18 décembre - 18h00 : places 1 et 2

Le groupe (16 +2) : Gardiennes de but : Laura GLAUSER (Metz HB) - Amandine LEYNAUD (Vardar Skopje) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ (Rostov) - Manon HOUETTE (Thuringer) / Arrières gauches : Gnonsiane NIOMBLA (Bucarest) - Tamara HORACEK (Metz HB) / Demi-centres : Estelle NZE-MINKO (Siofok) - Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) - Grace ZAADI (Metz HB) / Pivots :  Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Laurisa LANDRE (Craiova) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Bucarest) - Marie-Paule GNABOUYOU (Viborg) - Alexandra LACRABÈRE (Vardar Skopje) / Ailières droites : Laura FLIPPES (Metz HB) - Amanda KOLCZYNSKI (ES Besançon) - Remplaçantes : Julie FOGGEA (Fleury-Loiret) et Astride N'GOUAN (Brest Bretagne HB)

Le staff :
Olivier KRUMBHOLZ (Entraîneur principal) - Sébastien GARDILLOU (Entraîneur adjoint) - Christophe CAILLABET (Entraîneur vidéo) - Pierre TERZI (Préparation physique) - Gérard JUIN (Médecin) - Annick LE NAOUR et Jean-Michel CARASSONE (Kinésithérapeutes) - Richard OUVRARD (Préparateur mental) - Noémie SUBIRANA (Attachée de presse) - Philippe RAJAU (Assistant)