femmesdedéfis

  • Camille AYGLON-SAURINA
  • JANNELA BLONBOU
  • Pauline COATANEA
  • Blandine DANCETTE
  • Cléopatre DARLEUX
  • Siraba DEMBÉLÉ
  • Béatrice  EDWIGE
  • Laura FLIPPES
  • Julie FOGGEA
  • Catherine GABRIEL
  • Laura GLAUSER
  • Marie-Paule GNABOUYOU
  • Tamara HORACEK
  • Manon HOUETTE
  • ORLANE KANOR
  • Amanda KOLCZYNSKI
  • Alexandra LACRABERE
  • Laurisa LANDRE
  • Amandine LEYNAUD
  • Claudine MENDY
  • Astride N'GOUAN
  • KALIDIATOU NIAKATE
  • Gnonsiane NIOMBLA
  • Estelle NZE MINKO
  • Allison PINEAU
  • Grâce ZAADI

Agenda

Accédez à la centrale d'achat et boutique officielles de la Fédération Française de Handball
  • Accueil | 
  • Actualités | 
  • Entretien du Lundi - Siraba Dembélé : « Nous avons réalisé un exploit »

Entretien du Lundi - Siraba Dembélé : « Nous avons réalisé un exploit »

Après deux finales perdues (2009 et 2011), Siraba Dembélé a enfin levé le trophée de championne du monde. Après une victoire historique face à la Norvège, elle savoure et se projette déjà vers la prochaine échéance : l’EHF EURO 2018.

Que ressent-on au lendemain d’un titre mondial ?
Je commence à vraiment réaliser. Ce qu’il s’est passé hier, c’était la réalité. Oui on l’a vraiment fait.

Lorsqu’on commence à jouer, pense t’on un jour conquérir le toit du monde ?

Mais non, on n’y pense même pas. Jamais je n’aurais imaginé un jour devenir championne du monde. Je n’osais pas y penser.

As-tu pensé à une personne en particulier au soir du titre ?

Bien sûr, je pense aux personnes avec lesquelles j’ai débuté avec mon club, le Handball Club Vallée d’Avre et en particulier à Alain Marchais. Les dirigeants et les bénévoles m’ont aidé, m’ont emmené partout. Ils m’ont soutenu, supporté et encouragé. Débuter dans un petit village puis terminer championne du monde. Je pense qu’ils doivent être très fiers

Après le bronze (Euro 2016) et l’Argent (J.O. 2016)… Il manquait une couleur à votre palmarès…
Cet enchaînement de médailles démontre une progression et la concrétisation d’un travail entrepris depuis plusieurs années. C’est une bonne évolution.

Après un début chaotique face à la Slovénie, comment la montée en puissance s’est-elle effectuée ?
On a démarré en première vitesse. Je n’ai pas la sensation que cette défaite nous ait desservies. Notre objectif était de monter en puissance et de ne surtout pas paniquer. Sur les matches couperets, il fallait être prêtes.  Le chemin du Mondial était très long et j’ai la sensation que nous avons pris la bonne voie.

Olivier Krumbholz avait fait de la récupération un objectif majeur. Est-ce une des clefs de la réussite ?
Pour avoir faire participé à plusieurs demies et finales, j’ai trouvé que l’état des troupes était beaucoup plus frais qu’auparavant. Forcément cette fraîcheur a payé.

Le fait de remporter le titre Mondial face à la Norvège donne t-il plus de relief encore à votre performance ?
La Norvège paraissait imbattable et en ce sens, nous avons réalisé un véritable exploit. Nous avons enfin détrôné ces Norvégiennes et on l’a bien fait. On le savoure.

Effectuer des préparations en commun et de nombreux matches amicaux vous a t-il rapproché de la Norvège ?
C’est certain que lorsque tu t’entraînes souvent avec une autre équipe, tu finis par livrer quelques-unes de tes ressources. Nous avons beaucoup de respect et de reconnaissance envers leur mode de travail et leur jeu. La Norvège nous a inspiré et nous avons pris ce qui marchait.

A quel moment as-tu senti que l’équipe de France avait une chance de l’emporter lors de cette finale ?

Lors des 10 premières minutes car on savait que c’était crucial de rester au contact. Sur les précédents matches, nous avons constaté que la Norvège cherchait à assommer ses adversaires dès les débuts de match. Le fait que l’on tienne tête dans les premières minutes a monté à la Norvège que ce serait difficile.

Comment relever le prochain défi de l’EHF EURO 2018 ?

Nous sommes toutes conscientes que l’on peut encore mieux jouer. J’estime que nous jouons à 65-70 % de nos capacités. Cela nous tient à cœur de bien jouer et nous vouons tendre vers ça. Certes nous aurons beaucoup de pression car nous voulons montrer un bon Handball.