femmesdedéfis

  • Camille AYGLON-SAURINA
  • Pauline COATANEA
  • Siraba DEMBÉLÉ
  • Béatrice  EDWIGE
  • Laura FLIPPES
  • Julie FOGGEA
  • Laura GLAUSER
  • Marie-Paule GNABOUYOU
  • Tamara HORACEK
  • Manon HOUETTE
  • Amanda KOLCZYNSKI
  • Alexandra LACRABERE
  • Laurisa LANDRE
  • Amandine LEYNAUD
  • Claudine MENDY
  • Astride N'GOUAN
  • Gnonsiane NIOMBLA
  • Estelle NZE MINKO
  • Allison PINEAU
  • Grâce ZAADI

Agenda

Accédez à la centrale d'achat et boutique officielles de la Fédération Française de Handball

En attendant la liste

Ce n’est pas la liste des 15 joueuses pour Rio qui est attendue mais l’annonce du groupe élargi qui débutera le stage de Capbreton (19 au 30 juin) à dominante physique. Olivier Krumbholz devrait toutefois s’appuyer sur un groupe de 18 à 20 joueuses avant de le réduire à 15 le 12 juillet, lors de l’annonce officielle de la sélection pour Rio.

Une à trois joueuses supplémentaires

« Le lundi 6 ou le mardi 7 juin, j’annoncerai la liste des joueuses appelées pour le stage à Capbreton, prévoit Olivier Krumbholz qui ne devrait pas bouleverser la donne. Le Lorrain devrait s’appuyer sur le groupe qui a bouclé victorieusement à Reykjavic et à Beauvais la campagne de qualification à l’Euro 2016 (Suède du 4 au 18 décembre). Bien sûr il pourrait exister une ou deux sorties pour 3-4 entrées mais pas au delà. Dans la situation actuelle, il faut clarifier les choses le plus possible et éviter de partir avec un groupe trop important pour la préparation. Il faut peut-être positionner des joueuses en n°3 qui se prépareront individuellement plutôt que d’avoir des filles qui ne savent pas trop se positionner. Et de préciser : je n’ai pas tellement d’interrogations et je devrais m’appuyer sur un groupe de 18 à 20 joueuses. C’est suffisant pour travailler même si nous avons un ou deux pépins. » Avec une 4e gardienne ? « Non je n’ai pas l’intention de prendre une 4e gardienne. J’ai discuté avec Cléopâtre et nous sommes très clairs sur là où nous en sommes ensemble. » Le sélectionneur a confié avoir aussi dialogué avec Marie Prouvensier et Nina Kanto qui n’ont pas été convoquées lors de la semaine internationale qui vient de s’achever. Alors quelles seront les joueuses supplémentaires appelées pour Capbreton ? « C’est assez clair pour moi même si je n’ai pas encore pris toutes les décisions. »


Les 500 kg de Pierre Terzi

Revenu aux côtés d’Olivier Krumbholz en janvier dernier suite au changement de staff, Pierre Terzi sera l’homme orchestre du 1e stage à Capbreton. Le 19 juin prochain, il se présentera dans les Landes avec 500 kilos de matériel. « Si le stage fera la part belle à la préparation physique, il y aura aussi des séances de Handball collectives et des ateliers, à effectif réduit, pour travailler des articulations spécifiques », prévient Pierre Terzi qui a effectué un état des lieux de la forme physique des troupes. « Il y a actuellement trois catégories de joueuses ; celles qui ont besoin de se régénérer, celles qui ont besoin de s’entretenir et celles qui ont besoin de s’y remettre. » Pour autant, le préparateur physique des Bleues espère bien que le travail sera bien effectué quatre à quatre. « Nous avons imaginé des blocs de 4 séquences qui se déclinent par quatre pour travailler l’explosivité du bas du corps, quatre pour le haut du corps, quatre pour le gainage… tout en respectant le rythme de 3 demi-journées de travail puis une demie journée de repos. » Hormis quelques séances de musculation parfois ingrates mais incontournables, le principe est de réaliser le travail physique au travers d’exercices ludiques, sur le 40x20m avec le ballon, une sorte de 2 en 1. Naturellement, le travail de celui qui accompagnait la génération championne du monde en 2003 ne s’arrêtera pas dans les Landes. A Contrexéville pour le 2e stage (6 au 13 juillet), il officiera aussi et encore jusqu’aux J.O. « Dimanche matin, avant de nous quitter pour une courte période de vacances, un bilan a été effectué par Olivier et par le staff. » Et les joueuses ont reçu une feuille de route individualisée, en somme des devoirs de vacances plus studieuses qu’à l’habitude.


La Norvège, l’adversaire préféré

À l’instar du programme de l’équipe de France masculine tout récemment dévoilé, Olivier Krumbholz privilégie l’entraînement plus que les oppositions. « On a du boulot tactique à effectuer et il faut que les matches aient du sens », estime le sélectionneur. Si l’équipe de France participera à un unique tournoi de préparation, il sera en revanche très relevé. Les Bleus s’envoleront pour Ulsteinvik du 21 au 24 juillet pour affronter successivement le Danemark, la Roumanie et bien sûr la Norvège. À Rio, les Norvégiennes et les Françaises se retrouveront pour un ultime match de préparation, certainement le vendredi 4 août. « La Norvège est un pays avec lequel nous avons toujours travaillé. Alors quitte à jouer un match d’entraînement, autant s’étalonner face aux meilleures. »


Le programme :

- Dimanche 19 juin au jeudi 30 juin : stage à Capbreton
- Mercredi 6 au mercredi 13 juillet : stage à Contrexéville
- Lundi 18 au mercredi 20 juillet à Paris : mini-stage de transition avant tournoi
- Jeudi 21 au dimanche 24 juillet : tournoi en Norvège (Ulsteinvik)
- Jeudi 21 juillet à 17h15 : France - Danemark
- Samedi 23 juillet à 17h15 : Roumanie - France
- Dimanche 24 juillet à 18h00 : Norvège - France
- Jeudi 4 août à 18h00 : match d’entraînement : France - Norvège


Le tournoi olympique (1e tour) :

 

- Samedi 6 août - 16h30* : Pays-Bas - France
- Lundi 8 août - 16h30 : France - Russie
- Jeudi 11 août - 02h50 (nuit de Mercredi à Jeudi) : France - Argentine
- Samedi 13 août - 02h50 (nuit de Vendredi à Samedi) : Corée du Sud - France
- Dimanche 14 août - 16h30 : Suède – France

*Tous les horaires sont indiqués à l’heure française.